Equipe Mediaveille

Enfin un job en SEO !

Voilà, fini les études, bonjour le monde du travail, j’ai un job. Et en CDI s’il vous plait ! Avec un Master Marketing Digital en poche et après quelques mois de recherche d’emploi, pas si galères (finalement), j’intègre l’entreprise Mediaveille à Saint-Grégoire à côté de Rennes (35) en tant que Manager Projet SEO.

Une recherche d’emploi en référencement, comme ça se passe ?

Savoir ce qu’on veut, trouver ce qu’on peut

Après une formation pluridisciplinaire dans les domaines du multimédia et du web (le très bon DUT MMI à Laval), puis une licence et un Master en Marketing Digital, travailler dans le webmarketing semblait un choix logique. Mais le webmarketing, est un domaine très large en constante évolution avec des nouveaux métiers affiliés au webmarketing qui se créent chaque année. Il fallait donc affiner mon choix et trouver un domaine qui me correspondait. Le référencement naturel était pour moi le choix idéal car il mêle à la fois les aspects technique, stratégique et marketing que j’affectionne particulièrement, tout en restant en dehors du monde de « La pub ».

C’est parti donc pour éplucher les offres sur internet. Mes recherches ont débutée 4 à 5 mois avant de quitter mon précédent poste en alternance car je ne voulais pas rester trop longtemps dans les bras de pôle emploi à la fin de mes études. Par où commencer ? Fallait-il chercher un poste de référenceur en agence ou chez l’annonceur ? Malgré les différences importantes je n’avais pas de préférence et, en ces temps difficiles pour le marché du travail, peut-on vraiment se permettre d’être exigeant pour une première expérience ? Ce sont les missions du poste proposé qui conditionneront mon choix.

« Référenceur web », « chargé de référencement », « trafic manager », « chef de projet SEO », « consultant référencement », « webmarketeur », les intitulés de poste ne manquent pas pour des postes aux missions similaires. Les offres véritablement intéressantes sont souvent en région parisienne et les annonces pertinentes en province, dans l’ouest en tout cas (Rennes, Nantes etc.) sont rares et souvent trop vastes.

Le mouton à 5 pattes, merci mais non merci

La majorité des annonces qui existent sur internet pour ce type de poste recherchent un candidat ultra-polyvalent qui regroupe en fait 2, 3 ou même 4 profils différents à lui tout seul. On se demande même parfois si elles ont bien été rédigées par un professionnel du milieu ou par le ou la responsable du recrutement qui ne connait rien au poste. S’il est sûr que le métier de référenceur regroupe un grand nombre de compétences (connaissances techniques HTML/CSS, analyse des statistiques, rédaction web etc.), il n’est pas rare de voir des annonces exigeant en plus de cela, des compétences de programmeur/développeur, de community manager voir même des compétences en graphisme et en vente. Ce sont souvent de petites agence qui, par manque de moyen ou dans un souci d’optimisation des ressources, recherchent un mouton à 5 pattes capable de (bien) s’occuper de toutes ces tâches à la fois.

Dans la réalité, un tel profil n’existe pas, même avec la promesse d’un salaire élevé (quand c’est le cas). Il existe des profils polyvalents qui ont une connaissance de base dans différents domaines du web en plus de son expertise prope mais il est absolument impossible de trouver un profil expert dans l’ensemble des compétences sollicitées dans ce type d’annonces. C’est pourquoi un expert en référencement naturel ne sera jamais graphiste, community manager ou développeur.

Et Pôle Emploi dans tout ça ?

Pôle emploi et les nouveaux métiers du digital… Faut-il en dire plus ? L’avantage, c’est qu’à aucun moment je me suis dit qu’un conseiller allait m’aider à trouver un poste dans le web. J’étais déjà prêt à me débrouiller tout seul. Donc de ce côté là, ni déception ni surprise Je suis d’ailleurs curieux de savoir si pôle emploi à déjà trouvé un poste à quelqu’un dans les domaines du web (quelque chose de sérieux !). Pôle emploi reste donc seulement un passage obligatoire pour toutes les démarches administratives et pour payer les transports en commun moins cher mais malheureusement pas grand chose de plus pour les professionnels du web. Si quelqu’un a un contre-exemple, je suis preneur.

Le CDI tant rêvé

Après quelques mois de recherche (dont 1 mois « intensif »), jai signé mon premier CDI. Et ça n’est pas pôle emploi qui m’y aura aidé. J’ai eu la chance d’obtenir un poste de chargé de référencement naturel aux missions parfaitement définies et qui restent centrées sur le coeur du métier de SEO. Cela est possible grâce à l’organisation spécifique de l’agence que j’ai intégré. En effet, celle-ci est structurée en différents pôles d’expertise avec pour chacun, une spécialité (veille, webmarketing, référencement naturel etc.) et une équipe d’experts, spécialistes et passionnés dans leur domaine.

Mediaveille, agence en stratégie digitale à Rennes

Equipe Mediaveille

Le poste de chargé de référencement

Je rejoins donc le pôle référencement de l’agence qui comporte déjà une équipe de 5 personnes. Mon rôle consistera à gérer un porte-feuilles d’une trentaine de clients et à optimiser, suivre et mesurer le référencement naturel de leurs sites web. Les clients de Mediaveille sont présents sur l’ensemble de la France et proviennent de secteurs extrêmement variés qui vont du tourisme à l’industrie ou encore de l’immobilier à la presse.

L’équipe SEO chez Mediaveille

L’agence ayant connu un développement important ces derniers mois, les recrutement se sont enchainés et l’équipe du pôle référencement a grandi rapidement.

Voici les personnes que je rejoins dans cette aventure :

Et les personnes qui ont rejoint l’équipe après mon arrivée :

Une première expérience idéale dans le domaine du référencement naturel car elle me permettra d’en apprendre beaucoup sur le métier et de devenir un véritable expert dans le domaine SEO.

Crédits photos :
Guillaume

Guillaume Jarry

Guillaume, 24 ans. Profil polyvalent et passionné de nouvelles technologies, je suis actuellement consultant SEO / référencement naturel au sein de la société Mediaveille à Rennes. Je m'intéresse aussi au Webdesign, à l'UI/UX Design, mais aussi au Marketing Digital, aux Réseaux Sociaux à l'e-tourisme et à la domotique. En savoir plus

Pas (encore) de commentaire

Réagir à cet article